ÉCRIT PAR
Publié le 26 Nov 2020
Partager

Afrique : défis et opportunités dans le secteur des médias et des technologies sur un marché en développement

Paris, le 28 Novembre 2020 – Globecast couvre le continent africain depuis ses bureaux situés au Moyen Orient (en charge également de la zone Afrique du Nord) et en Afrique du Sud. Ici en Afrique du Sud, nous gérons les activités de Globecast sur l’ensemble de l’Afrique Sub-saharienne en collaboration avec Lionel Antoine, Responsable commercial pour l’Afrique, qui est basé à Paris et fait partie de notre équipe. Il s’occupe des pays francophones, où nous avons connu récemment quelques succès remarquables.

Mon rôle est principalement axé sur le développement commercial et l’apport d’affaires. Dans une période marquée par les changements technologiques et les efforts de compression des coûts, j’encourage mon équipe à analyser d’un œil critique nos façons de faire ; à s’intéresser aux nouvelles pratiques et technologies pour trouver le moyen de toujours proposer une qualité de service à la hauteur des exigences de nos clients, à des coûts satisfaisants.

L’un de nos plus grands défis concerne la disruption numérique. La technologie se transforme radicalement dans le secteur des médias. D’autres sauts technologiques se sont produits par le passé, tels que l’avènement du son ou le passage du noir et blanc à la couleur ou encore la transition de la SD à la HD puis à la 4K, avec à la clé un renouvellement de l’équipement et des investissements importants. Mais le paysage du secteur était demeuré essentiellement inchangé. La transformation numérique, au contraire, a réduit les obstacles à l’entrée dans notre secteur, tout en brouillant les lignes entre les activités des acteurs historiques.

L’espace qui était dominé par la télévision durant des décennies est à présent bien plus diversifié. Les sociétés de télévision jouent du coude avec les entreprises de télécommunication, les opérateurs OTT, les studios de cinéma, les fédérations sportives et les réseaux sociaux pour séduire le même public et décrocher les mêmes contrats publicitaires.

Revenue Televisions Market Africa globecast SD

Sans compter l’eSport, les jeux vidéo et le streaming musical. Netflix aurait déclaré voir en Fortnite une plus grande menace que d’autres studios ou sociétés de production. Nos clients historiques sont ainsi confrontés à une forte pression concurrentielle, ce qui nous oblige à chercher des moyens plus inventifs pour transmettre leurs contenus et, parallèlement, répondre aux besoins numériques des nouveaux entrants.

Les revenus numériques connaîtraient une croissance dix fois plus rapide que ceux des activités non numériques. Aujourd’hui, les entreprises se tournent toujours plus vers des offres groupées associant médias sociaux, commerce électronique et loisirs. Les principaux acteurs se soucient peu des méthodes utilisées pour atteindre leur public, du moment qu’ils parviennent à le conserver. Un opérateur de télévision en réception directe (DTH) ne peut qu’apprécier les coûts plus faibles d’une transmission par Internet si le service reste fiable et si les téléspectateurs continuent d’accéder à des contenus par le biais de sa plateforme. Un opérateur DTH de notre région propose désormais à ses téléspectateurs des offres d’abonnement associées à une connectivité Internet illimitée.

Revenue TV Video Segment Africa Globecast SD

Les plateformes numériques ont l’avantage de permettre aux entreprises d’accéder aux données, goûts, habitudes et utilisations des clients : des informations très importantes pour susciter des revenus publicitaires. En Afrique, la publicité sur Internet devrait d’ici 2 ans prendre le dessus sur la publicité télévisée. Nous avons donc étoffé notre offre de services pour inclure la transmission de contenus vidéo par Internet. Il peut s’agir de la simple transmission en streaming d’une chaîne du point A au point B à la mise en place d’une plateforme de vidéo OTT clé en main offrant une panoplie complète de fonctionnalités.

Côté distribution, nous avons traité des contenus internes ou issus de liaisons descendantes aussi divers et variés que de grands événements sportifs ou des chaînes d’information financière, et assuré leur transmission en streaming sur des plateformes de VOD aux quatre coins du globe. Nous avons également transmis des contenus de chaînes en streaming depuis l’Europe vers des têtes de réseau DTH en Afrique du Sud. Sans oublier le streaming de chaînes et d’événements sportifs, mais aussi d’autres événements en direct depuis le stade ou point d’origine, directement jusqu’au consommateur.

En matière d’OTT, nous avons mis en place des plateformes exclusivement dédiées à l’OTT et d’autres associant des contenus VOD et des chaînes linéaires en direct. La gamme de services comprend : ingestion, transcodage, débits adaptatifs, HLS, DASH, TVOD, SVOD, ADVOD, CMS, CRM, DRM, analytics, CDN, etc.

Revenue OTT Market Africa SD

Au cours des dernières années, nous avons participé au lancement de six plateformes différentes et fournissons également des solutions de type ‘marketplace solutions’ qui permettent au client de gérer un site de VOD et aux abonnés de télécharger leurs propres contenus.

La mort de la télévision traditionnelle a été maintes fois annoncée. Si elle meurt, c’est d’une mort réellement très lente. Il est vrai que les plateformes OTT suscitent un engouement toujours croissant, mais la télévision linéaire reste présente dans le paysage.

En Afrique, la possibilité d’accéder à des contenus locaux sur des plateformes OTT internationales est plutôt limitée. Ainsi, le public reste fidèle aux chaînes linéaires qui lui apportent des programmes alignés sur ses goûts et ses préférences linguistiques. En outre, nombre d’opérateurs de plateformes OTT en Afrique demandent que les chaînes soient transmises en direct, et il s’agit souvent de chaînes locales d’un pays donné ou de chaînes d’information continue.

En Afrique, l’utilisation simultanée de deux écrans se développe mais reste pour l’essentiel limitée aux services de messagerie. Une étude récente montre qu’au Nigeria, 52 % des propriétaires de smartphone utilisent leur téléphone tout en regardant la télévision, tandis qu’en Afrique du Sud, ce chiffre s’élève à environ 70 %.

La monétisation des services OTT en Afrique du Sud semble encore poser problème. On peut d’ailleurs supposer que très peu d’opérateurs en retirent des profits. Certaines plateformes ont échoué en concentrant leur offre sur des contenus issus des studios d’Hollywood, qui s’approprient une grande partie des dépenses des consommateurs. Ainsi, les facteurs critiques sont le type de contenu et le coût de ce contenu. D’après notre expérience, si vous proposez une offre de niche ou du contenu local qui n’est pas facilement accessible ailleurs, vous aurez plus de chance de tirer votre épingle du jeu.

SVOD Subscribers SubSaharanAfrican Market Providers Globecast SD

Si vous êtes un diffuseur doté d’une librairie de contenus propres ou dont vous possédez les droits numériques, il est logique d’opter pour une plateforme OTT. Une telle plateforme présente de faibles coûts de gestion, vous permet d’exploiter l’intégralité de votre catalogue tout en développant des flux de revenus alternatifs, et contribuera à pérenniser vos activités.

Le continent africain est loin d’être homogène. S’il est possible de dégager des tendances similaires, certains pays sont plus avancés en termes de pénétration d’Internet ou peuvent disposer de secteurs de radiodiffusion et de publicités plus évolués. L’une des tendances communes est l’intérêt pour un contenu local, mais la nature de ce contenu est par essence variable. Le domaine réglementaire est celui où les différences sont les plus marquées, de nombreux pays mettant en place des lois qui gênent les sociétés internationales dans leurs efforts pour étendre leur présence, sauf à s’associer à un partenaire local.

Internet Penetration Countries Africa

S’agissant de l’épidémie de la COVID, les conséquences principales ont été la chute des dépenses publicitaires et les restrictions affectant les événements sportifs et autres spectacles en direct. Les répercussions ont été lourdes pour toutes les activités de contribution. Si la publicité montre des signes d’amélioration, la raréfaction des événements et manifestations live devrait se prolonger sur l’année à venir car de nombreux événements internationaux prévus en Afrique du Sud pour le début de 2021 ont déjà été annulés. Nous avons vu apparaître une demande pour des chaînes éphémères – essentiellement éducatives – et avons pu gérer le playout de ces chaînes de même que leur distribution vers les têtes de réseaux correspondantes.

Nous collaborons étroitement avec l’ensemble de nos clients pour leur apporter toute l’assistance opérationnelle et technique possible. Dans les circonstances actuelles, qui sont difficiles pour nombre d’entre nous, nos clients peuvent compter sur notre appui.